• Huile olive abbaye sainte madeleine du barroux

Joïo - Huile d’olive mature, douce et tendre

15,80 €

(3,17 € 100 ml)

TTC
Quantité

Mature, douce et tendre, La Joïo provient d’olives mûres. Sur les 112 variétés de Provence, 2 sont sélectionnées : la Verdale et la Tanche : cette dernière, plus douce, permet d’augmenter l’intensité du fruité. Vous y trouverez des arômes d’amandes et de fruits rouges. Généralement sans ardence, cette huile élégante est source d’étonnement et de bonheur, d’où son nom rappelant le lien biblique entre l’huile et l’allégresse. Elle s’allie merveilleusement aux légumes cuisinés et tous les hors-d’oeuvre.

Huile d'olive extraite à froid dans le moulin des moines. Pur jus de fruit, extrait sans aucun procédé chimique ou thermique.

Bouteilles métalliques haut de gamme pour protéger l’huile de la lumière.
  • Garanties sécurité : Paiement 100%
sécurisé  Garanties sécurité : Paiement 100% sécurisé
  • Politique de livraison : Livraison sur mesure Politique de livraison : Livraison sur mesure
  • Politique retours : 14 Jours pour changer d'avis Politique retours : 14 Jours pour changer d'avis

Plaisir du palais, produit de qualité fabriqué avec passion et qui accompagnera parfaitement légumes et hors d'œuvre.

Présentée dans un flacon protecteur de 50 cl

Fabrication traditionnelle et à l’ancienne d’huile d’olive par les moines de l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux.

Un produit cultivé, élevé et travaillé dans le sud de la France avec grand soin par les moines.

Comme son nom l'indique, elle est suave car à base d'olives sélectionnées pour la qualité des variétés. 100% pus jus de fruit les huiles du Monastère sont extraites à l'ancienne, à froid, sans aucun procédé chimique ou thermique.

Le premier office à l'abbaye Sainte Madeleine du Barroux :

3 h 30 - Debout, tournés vers l’autel, on attend le signal du Père Abbé (deux petits coups secs sur l’accoudoir), et l’hebdomadier entonne le verset Domine, labia mea aperies, “Seigneur, ouvrez mes lèvres, et ma bouche annoncera votre louange”.

Un frère commence alors au milieu du chœur le psaume 94, appelé ‘invitatoire’ : Venite, exsultemus Domino, “Venez, exultons devant le Seigneur, jubilons d’allégresse ; adorons-le, prosternons-nous et pleurons devant sa face !” Puis, le capuce rabattu sur la tête, douze psaumes à chœur alterné vont défiler recto tono, c’est-à-dire sans inflexion de voix, à la différence de la psalmodie chantée. Ces douze psaumes sont entre-coupés de lectures dont le nombre varie selon l’importance de la fête.

Que se passe-t-il alors, sinon un colloque intime, où l’âme s’épanche devant Dieu dans un sentiment de supplication et d’amour : “Comme le cerf altéré soupire après les sources d’eau…” (psaume 41). Et Dieu lui répond : “Je suis ton Seigneur, je t’ai tiré de l’Egypte ; ouvre ta bouche et je la remplirai” (psaume 80).

HUIJOIO

Références spécifiques

Vous aimerez aussi