Sablés pur beurre - AbbayeSainte Madeleine du Barroux
  • Sablés pur beurre - AbbayeSainte Madeleine du Barroux
  • Sablés pur beurre gâteaux
  • Biscuits abbaye moines

Sablés pur beurre - AbbayeSainte Madeleine du Barroux

6,30 €

(21,00 € / Kilo)

TTC
Quantité

Le sablé de l'Abbaye du Barroux est un véritable sablé pur beurre, croquant et fondant à la fois.

Ils sont le résultat d'un travail dévoué de toute une communauté au service de la qualité.

Une recette traditionnelle, une fabrication artisanale, pour un résultat sans appel, celui d'un très bon produit.

Gouttez les et vous le constaterez par vous-même.

  • Garanties sécurité : Paiement 100% sécurisé  Garanties sécurité : Paiement 100% sécurisé
  • Politique de livraison : Livraison sur mesure Politique de livraison : Livraison sur mesure
  • Politique retours : 14 Jours pour changer d'avis Politique retours : 14 Jours pour changer d'avis

Sables pur beurre
Fournisseur : Abbaye du Barroux - Artisanat monastique de Provence - France
Ingrédients :  Farine (blé), beurre, sucre, œufs, sel, levure alsacienne.

Poids Net : 300g

Fabriqué en France pas les moines.


---------------------------------------
Évangile selon saint Luc (2, 42-52)

Quand Jésus eut douze ans, ses parents montèrent comme de coutume à Jérusalem pour la Fête. Au terme de leur séjour, alors qu’ils s’en retournaient, l’enfant Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents. Le croyant dans la caravane, ils firent une journée de chemin, puis ils se mirent à le chercher parmi leurs parents et connaissances. Ne l’ayant pas trouvé, ils revinrent, toujours à sa recherche, à Jérusalem. Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant ; et tous ceux qui l’entendaient étaient stupéfaits de son intelligence et de ses réponses. à sa vue, ils furent saisis d’émotion, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi : nous as-tu fait cela ? Vois ! ton père et moi, nous te cherchions, angoissés. » Il leur répondit : « Et pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je me dois aux affaires de mon Père ? » Mais eux ne comprirent pas la parole qu’il venait de leur dire. Il redescendit alors avec eux et revint à Nazareth ; et il leur était soumis. Sa mère gardait fidèlement tous ces souvenirs en son cœur. Quant à Jésus, il croissait en sagesse, en taille et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.

Souvent, à notre sentiment, oubliant de manger et de boire, Marie veillait pour penser au Christ, pour voir le Christ dans sa chair, elle qui brûlait d’amour pour lui, qui aimait passionnément le servir. Souvent, elle faisait ce que chante le Cantique des Cantiques : « Je dors, mais mon cœur veille » (Ct 5,2). Elle continuait, au cours même de son repos, de rêver à celui qui remplissait ses pensées durant tout le jour. Qu’elle veille ou qu’elle repose dans la paix, elle vivait toujours en lui, occupée de lui.

Où était son trésor, là aussi était son cœur (Mt 6,21) ; où était sa gloire, là aussi était son esprit. Son Seigneur et son Fils, elle l’aimait de tout son cœur, de tout son esprit, de toutes ses forces (Mt 22,37). Elle voyait de ses yeux, touchait de ses mains le Verbe de Vie (1Jn 1,1). Heureuse Marie à qui il a été donné d’embrasser celui qui embrasse et nourrit toutes choses ! Heureuse celle qui a porté celui qui porte l’univers (He 1,3), celle qui a allaité un Fils qui la fait vivre, un Fils qui la nourrit, elle et tous les êtres du monde (Ps 144,15).

À son cou s’est suspendu celui qui est la Sagesse du Père, sur ses bras s’est assis celui qui est la Force qui met tout en mouvement. Il s’est reposé sur son sein maternel, celui qui est le repos des âmes (Mt 11,29). Avec quelle douceur il la tenait de ses mains, la regardait tranquillement, lui que les anges désirent contempler (1P 1,12), et l’appelait doucement, lui que tout être invoque dans le besoin. Remplie de l’Esprit Saint, elle le serrait sur son cœur... ; elle ne se rassasiait pas de le voir ni de l’entendre, « lui que tant de rois et de prophètes ont désiré voir et n’ont pas vu » (Lc 10,24). Marie grandissait ainsi de plus en plus dans l’amour, et son esprit s’attachait sans trêve à la contemplation divine.
Saint Amédée de Lausanne

SABLESPURBEURRE1

Références spécifiques

Voir l'attestation de confiance
  • Pour plus d'informations sur les caractéristiques du contrôle des avis et la possibilité de contacter l'auteur de l'avis, merci de consulter nos CGU.
  • Aucune contrepartie n'a été fournie en échange des avis
  • Les avis sont publiés et conservés pendant une durée de cinq ans
  • Les avis ne sont pas modifiables : si un client souhaite modifier son avis, il doit contacter Avis Verifiés afin de supprimer l'avis existant, et en publier un nouveau
  • Les motifs de suppression des avis sont disponibles ici.

5 /5

Calculé à partir de 1 avis client(s)

  • 1
    0
  • 2
    0
  • 3
    0
  • 4
    0
  • 5
    1
Trier l'affichage des avis :

ANA E. publié le 26/11/2020 suite à une commande du 14/11/2020

5/5

DELICIEUSES

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

×

Vous aimerez aussi